Lorsque nous avons fondé le site adulte-surdoue.org et le forum adulte-surdoue.fr, nous avons décidé, en parallèle, de contacter des spécialistes, afin qu’ils puissent répondre aux questionnements les plus fréquents rencontrés sur les fora liés à la douance.

Ce travail a débuté il y a un an avec l’élaboration du questionnaire. Nous avons fait l’inventaire des interrogations les plus courantes et de celles qui nous semblaient les plus pertinentes, puis nous les avons classées et regroupées par thème.

Il s’est poursuivi par des entretiens téléphoniques puis par l’envoi du fichier de questions.

C’est Arielle Adda qui nous a tout d’abord répondu positivement et encouragés à continuer dans cette voie. Psychologue très active auprès des enfants et adultes doués, elle a publié plusieurs ouvrages de référence qu’on ne présente plus (pour n’en citer qu’un je vous cite mon préféré : le livre de l’enfant doué), a participé à de nombreux colloques et émissions autour du thème, et récemment on a pu voir ses interventions sur internet dans un congrès virtuel pluridisciplinaire sur la précocité et le haut potentiel (article ici : http://www.adulte-surdoue.org/2011/articles/auteurs-francais/comment-rendre-plus-belle-la-vie-des-enfants-doues-arielle-adda/ )

Puis nous avons recueilli les réponses du Dr Perrine Vandamme. Psychiatre, elle suit de près le sujet, car elle a pu constater au cours de sa pratique qu’il était quasi impossible d’occulter un diagnostic de douance si l’on voulait répondre réellement aux besoins des patients. Elle-même poursuit actuellement des recherches autour de cette particularité de fonctionnement. Récemment elle est également intervenue sur le congrès virtuel (article ici : http://www.adulte-surdoue.org/2011/videotheque/quand-c%E2%80%99est-la-psychiatrie-qui-revele-le-haut-potentiel-dr-perrine-vandamme/ )

Nous avons recueilli enfin les réponses de Clotilde Beylouneh. Psychologue clinicienne, elle a notamment publié Votre enfant est-il précoce? et Mon enfant est précoce, comment l’accompagner; elle s’intéresse également au diagnostic et au travail avec les adultes (entre autres).

Je publie donc, en plusieurs articles, chacun traitant d’un thème précis, le résultat de ce travail.

Je tiens à remercier les professionnelles qui nous ont répondu, car elles ont investi beaucoup de temps pour nous aider, et leurs encouragements nous ont aidé à ne pas lâcher le projet.